Notre vie sexuelle devrait être un moment de douceur et de plaisir qui nous ressource dans notre quotidien.

Malheureusement, pour certaines personnes  ont vécu des expériences négatives qui peuvent entraver à la simplicité et légèreté que devrait être l’act sexuel.

Il en résulte des complications ou des douleurs autant chez l’homme que chez la femme.

  • Perte de désire.
  • Ejaculation précoce, trop rapide
  • Douleur
  • Anorgasmie: pas d’orgasme

Trauma Qui peuvent être libéré par l’hypnose.

  • Viol:
  • Inceste
  • Inceste affectif :
  • Avortement :
  • Fausse couche:

Les avortement et les fausses couches sont souvent banalisées dans notre société. C’est bien regrettable car la perte d’un foetus est un vrai deuil qui peut s’accompagner de culpabilité.

Par l’hypnose on peut libérer la tristesse et la colère afin que la personne puisse trouver une paix intérieur.

Les hommes aussi peuvent souffrir de la perte d’un foetus.

sexualité définition

anorgasmie

Chez la femme : L’anorgasmie est dite primaire si cette absence d’orgasme existe depuis toujours. Si elle survient après une période normale de connaissance de l’orgasme, elle est alors dite secondaire.
Elle peut être totale, c’est-à-dire aussi bien  vaginale que clitoridienne, ou partielle, c’est-à-dire uniquement vaginale ou uniquement clitoridienne. Une femme qui se plaint d’anorgasmie peut avoir beaucoup de désir ou d’excitation durant le rapport sexuel ou l masturbation, mais sans jamais atteindre l’orgasme. Une femme souffrant de frigidité  (anhédonie) est également anorgasmique, alors qu’une femme anorgasmique n’est pas forcément frigide.

Chez l’homme : Sauf à réduire l’orgasme masculin à l’éjaculation, il est bien évident qu’un homme peut souffrir d’anorgasmie. En effet chez l’homme, il peut y avoir éjaculation sans orgasme, sans plaisir, c’est ce que l’on nomme l’éjaculation anhédonique.

anaphrodisie

L’anaphrodisie est une forme de frigidité  se caractérisant par une absence de désir sexuel pendant une longue période. Ce trouble se manifeste par une indifférence totale au coït.
Dans l’anaphrodisie primaire, cette absence de désir existe depuis toujours. Dans l’anaphrodisie secondaire, elle apparaît après une période normale, où le désir existe.
Une femme ou un homme se plaignant d’anaphrodisie ne souffre pas forcément de frigidité ou d’anorgasmie. Seul le désir sexuel manque, il n’y a pas de désir spontané de l’acte sexuel ni de la masturbation. Par contre, lors des rapports sexuels ou lors de la masturbation, cette femme ou cet homme peut tout de même avoir du plaisir ou un orgasme.
Son origine est diverse : contexte familial, contexte éducatif, contexte pathologique voire traumatique.