La codépendance

La codépendance

Codépendance (ou co-dépendanceco-narcissisme, ou narcissisme inversé) est une tendance à se comporter de façon trop passive ou à prendre excessivement soin des autres d’une manière qui affecte négativement les relations et la qualité de vie. Cela implique aussi souvent de donner une priorité plus basse à ses propres besoins tout en se préoccupant excessivement des besoins des autres. La codépendance peut apparaître dans tous types de relations, notamment familiales, professionnelles, amicales, amoureuses ou sociales. La codépendance est aussi caractérisée par des comportements de déni, un manque de confiance en soi, un conformisme   excessif et/ou des comportements de contrôle. (Wikipedia)

Les codépendants sont toujours prêts à aider, à rendre service, ils passent les besoins des autres avant les leurs, sans demander de réciprocité.

De belles âmes généreuses vous me direz, alors quel est le problème ?

Toutes relations sans réciprocité sont déséquilibrées et donc s’usent. Le codépendant gentil et généreux finit par se sentir utilisé, fatigué. Il est souvent manipulé et certains profitent de leur gentillesse.

Le codépendant au travail est efficace, en employé modèle. Au seins d’une famille : il est prévenant, attentionné au service de tous.

Prendre soin de soi, s’aimer, se respecter, mettre ses besoins en avant, savoir poser des limites,… sont des points importants pour toute personne codépendante qui souhaite retrouver un équilibre intérieur et relationnel.

Les codépendants ont grandi dans des familles où un ou plusieurs membres étaient toxiques.

Caractéristiques des codépendants

1.  Vous prenez soin de tout le monde et en dernier de vous-même :

  • Vous passez les besoins des autres avant les vôtre.
  • Vous avez du mal à poser des limites.
  • Vous détestez le conflit.
  • Vous êtes serviable.
  • Vous êtes prévenant et attentionné.
  • Vous avez du mal à identifier vos propres besoins.
  • Vous ressentez de la frustration à cause de la non-réciprocité dans vos relations.

2. Les décisions :

  • Vous détestez prendre des décisions pour vous.
  • Vous avez tendance à prendre des décisions pour les autres.

3.  Dans les relations :

  • Vous avez tendance à vous oublier.
  • Vous acceptez tout, même que la relation devienne inacceptable, au nom de l’amour.
  • Vous mettez de côté vos valeurs et idéaux afin de ne pas contrarier l’autre.
  • Vous n’êtes pas à l’aise avec l’intimité.
  • Vous avez du mal à poser vos limites.
  • Vous avez tendance à vivre à travers les autres.

4. Faible estime de soi :

  • Vous êtes sensible à l’opinion des autres.
  • Vous pensez que tout le monde doit vous apprécier et cela vous rends vulnérable.
  • Vous ne faites pas grand-chose pour vous-même.
  • Vous ne vous sentez pas à la hauteur.
  • Vous avez tendance à vous juger et vous critiquer durement.
  • Vous avez souvent l’impression que vous n’en avez pas fait assez pour mériter de vous reposer.
  • Vous avez tendance à vous voir, soit supérieur, soit inférieur aux autres mais vous vous percevez rarement sur un pied d’égalité.

5. Vous êtes perfectionniste

  • Vous êtes très exigeant avec vous-même.
  • Vous avez souvent l’impression que vous n’en avez pas fait assez et vous travaillez trop.
  • Vous ne vous autorisez pas d’erreur.
  • Votre perfectionnisme peut vous paralyser et parfois, vous ne faites plus rien par peur d’échouer.

Sortir de la codépendance

Voici quelques pistes pour sortir de la codépendance:

  • Prendre conscience que vous êtes codépendant, et l’accepter est le premier pas pour en sortir.
  • Identifier les pensées et les comportements à modifier.
  • Aller à la rencontre de vous-même.
  • Apprendre à dire “non”
  • Apprendre à vous dire “oui” à vous-même, de plus en plus.
  • Poser des limites saines autour de vous.
  • Donnez-vous plus de plage horaire, de temps pour vous et rien que pour vous.
  • Découvrir ce qui vous rend heureux (se) et vous donnez des opportunités pour vous épanouir par vous-même et non à travers les autres.
  • Prendre soin de vos besoins et de vos désirs.

Il est bon de savoir qu’il y a un chemin pour sortir de la codépendance.

Est-ce que un ou plusieurs membre de votre famille est toxique?

Est-ce qu’un ou plusieurs membre de votre famille sont toxiques ?

-Etiez-vous forcé de prendre soin d’eux, d’être le parent de vos parents?
-Aviez-vous peur de dire “non” ?
-N’aviez-vous pas le droit d’être triste ou en colère ?
Est-ce que l’un d’eux:
-Vous critiquait constamment ?
-Vous jugeait sans cesse?
-Vous faisait vous sentir responsable de sa santé et de son bien-être sous forme de chantage affectif ?
-Vous culpabilisait de faire des choses que vous aimez ?
-Vous culpabilisait d’être vous-même ?
-Vous faisait ressentir de la honte ?
-Consommait de l’alcool ou des drogues de manière excessive?
-Est-ce qu’il vous obligeait à mentir ?
-Vous frappait?
-Vous a abandonné ?
Si vous vous reconnaissez comme ayant grandi dans une famille toxique. Ne restez pas dans la souffrance qui se prolonge à l’âge adulte. Un adulte issu de famille toxique continue de souffrir tant qu’il n’a pas trouvé des solutions pour transformer ses blessures et ses peurs. Les enfants de familles toxiques souffrent pour la plupart de codépendance.

La codependance et l’estime de soi

L’Estime de soi et la codépendance

(+) Bonne estime de soi        (-) Mauvaise estime de soi

 1. Les décisions

+ Je prends mes décisions avec aisance.

J’ai de la difficulté à prendre des décisions.

 2. S’aimer :

+ J’accueille et je respecte avec tolérance ce que je dis ou fais.

+ Je m’accepte et m’aime tel que je suis. Je fais de mon mieux et cela est bien suffisant.

- Je juge et critique ce que je pense, dis ou fais.

- Je pense que je ne suis ou ne fais jamais assez bien.

 3. Recevoir :

+ Je reçois avec plaisir: les invitations, de la reconnaissance, des cadeaux, des compliments et l’amour.

- J’ai du mal à recevoir: des compliments, des invitations, de la reconnaissance, des cadeaux, des compliments.

4. Je m’écoute :

+ Je donne de l’importance en priorité à mon ressenti, mon opinion plutôt que celui des autres.

+ Je peux m’appuyer sur mon intuition et ressenti pour faire des choix.

-Je donne plus de valeur à l’opinion des autres qu’au mien.

5.  J’ai de la valeur :

+ J’ai une vision positive et aimante de moi-même.

+ Je vois et reconnais mes valeurs et qualités.

+ Je reconnais que je suis quelqu’un d’aimable, je le sais et je l’affirme.

-      J’ai une vision négative de moi-même, je ne reconnais pas mes valeurs et qualités.

-      Je ne me vois pas comme une personne qu’on peut aimer.

6.  Je suis ma boussole :

+Je sais qui je suis et je m’appuie sur mon ressenti.

- Je recherche à l’extérieur de moi la reconnaissance que je suis quelqu’un de bien.

7. Les erreurs

+ J’accepte mes erreurs, et elles font parties de mon apprentissage.

+ Je suis tolérant avec moi-même, avec toutes les parties de moi.

- J’ai du mal à admettre mes erreurs.

8. Je suis parfait dans mon imperfection :

+ Je m’accepte et m’aime tel que je suis en entier avec mon positif et négatif.

- J’ai besoin d’avoir l’air parfait aux yeux des autres. Et parfois même, maquille ou transforme la vérité pour avoir l’air bien.

 9.  Mes besoins :

+ J’ai de la facilité à identifier mes besoins et désirs

+ J’ai de la facilité à exprimer mes besoins et désirs.

- J’ai du mal à identifier mes besoins et désirs.

- J’ai du mal à exprimer mes besoins et désirs.

 10. L’égalité :

+ Je suis égal aux autres sous tout rapport

-      Je me perçois supérieur ou inférieur aux autres.

 11.  Mon sens de la sécurité :

+ Je trouve en moi-même un sens de sécurité physique, moral et économique.

+ Je m’appui sur moi, je compte sur moi.

+ Je suis indépendante et autonome

+ J’ai confiance en moi.

-Je recherche chez les autres mon sens de sécurité.

12. Le processus .

+ Je commence mes projets avec aisance.

+J’ai de la facilité à aller jusqu’au bout de mes projets

-J’ai de la difficulté à commencer un projet, à atteindre mes objectifs.

- Je termine rarement un projet.

- Je procrastine.

 13.  Les priorités :

+ Je pose avec facilité mes priorités

-      J’ai du mal à poser mes priorités.

 14. Les limites :

+ Je pose mes limites avec aisance.

- J’ai du mal à poser mes limites.

 

Livres

Recommandés